Peintures

Description du tableau de Michel-Ange Buanarroti «Cum Sibyl»

Description du tableau de Michel-Ange Buanarroti «Cum Sibyl»


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La plus célèbre de toutes les sibylles est la sibylle Kumsky. Beaucoup de Sybillins du livre sont associés à son nom. C'est elle qui a prédit la disparition du monde entier.

Kumskaya Sibyl opprime avec son corps excessivement grand et sa laideur. Michel-Ange avec toutes les subtilités véhiculait l'image de cette vieille femme profonde, au corps puissant, assise sur un trône de marbre, lisant un livre ancien. Le contenu du folio la capture clairement. La vieille femme est absorbée dans la tâche difficile d'interpréter ce qu'elle a lu, apparemment dans ce livre, elle a lu une vérité prophétique.

Sa mention fréquente dans l'art éclipse toute autre sybille, encore plus belle et jeune diseuse de bonne aventure. Kumsky Sibyl est une prêtresse grecque qui a vécu longtemps dans la ville italienne de Kuma. Apollon lui-même est tombé amoureux d'elle, à la suite de quoi elle a reçu de Dieu un don de divination et une vie qui durerait autant d'années que la prêtresse pourrait être loin de son pays natal.

Des années ont passé, des générations sont mortes après des générations, seule Sibylle n'a pas vu la mort et la douleur. Mais cela n'a pas duré longtemps. Jusqu'à ce que la diseuse de bonne aventure se rende compte qu'elle avait oublié de demander à Apollon la jeunesse éternelle, à cause de laquelle elle s'est rapidement évanouie et s'est transformée en une terrible créature ratatinée, qui ne rêvait que d'une mort rapide.

La Sibylle Kumsky a vécu plus de mille ans et est morte une vieille femme décrépite et ratatinée quand elle a été accidentellement visitée par les Grecs qui ont amené avec eux une poignée de leur terre natale.

Vasari a parlé du prédicteur comme suit: ... une vieille sybille charmante et non moins belle, qui s'assied avec la plus grande grâce et étudie attentivement le livre. Les poses des deux putts représentés à côté d'elle sont tout aussi magnifiques.





Amoureux de l'image René Magritte


Voir la vidéo: 12. Le Jugement Dernier de Michel-Ange (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Bar

    Oui en effet. Je suis d'accord avec tout ce qui est ci-dessus par dit.

  2. Silviu

    ah même !

  3. Salabar

    Wacker, une phrase magnifique et qui tombe à point nommé

  4. Ceapmann

    Je pense que tu as tort. Écrivez-moi dans PM, nous allons le gérer.

  5. Norton

    Honte et honte!



Écrire un message